La bannière du site

Accueil > Vos contributions > Restaurations > 1983 - Christophe (5 portes)

1983 - Christophe (5 portes)

samedi 31 mai 2003

Voici donc la petite histoire de cette golf GTI 5 portes...

Elle a été achetée pour pièces le 15 octobre 2000, le précédent propriétaire l’ayant achetée lui même non roulante le 29 septembre 1999 à son 1er propriétaire, dans l’objectif de la restaurer sans mener à bien son projet.

- Prix d’achat : 2500 fr.

- Etat : Véhicule non roulant (mais tractable), photos de 1 à 5...

- Carrosserie : Pas bien terrible, les bas de caisse sont enfoncés aux 4 coins, le précédent propriétaire soulevait sa voiture sur les bas de caisse et non sur les points d’ancrage de cric (photo 6). Rouille aux arches de roues AR surtout dans la partie basse. L’avenir dira, après dépose des 2 moulures, "belle rouille perforante" (voir photo 9).
L’aile Avant Droit a une bosse (photo 2), la face avant est en accordéon (photo 4) sans spoiler, faut pas rêver...

Et bien sûr, si la voiture brille sur les photos, c’est normal, il pleuvait, car toute la peinture est morte et le vernis complètement craquelé. La peinture est à reprendre complètement. Apparemment le véhicule avait déjà subi plusieurs voiles...

- Compartiment moteur : dans l’état présenté par la photo 5. C’est à dire : couvre culasse déposé et arbre à cames grippé sur ses paliers, 10 dents manquantes sur la courroie de distribution, laissant penser à un gros défaut de lubrification qui a stoppé net l’AAC et a, par inertie du vilebrequin, arraché les dents le la courroie avant de caler à jamais...

- Intérieur : complet, rien ne manque à l’appel et seul le siège conducteur semble avoir servi. (craqué au niveau du bourrelet côté porte), moquette en bon état, mais tableau de bord qui fait des bulles (pellicule rapportée se décolle). Pare brise fêlé.

- Trains roulants : 2 jantes non conformes (5 pouces au lieu de 5 ½). La voiture est donc remorquée sur environ 50 km, il apparaît que la direction semble en bon état, pas de jeu dans le train avant, mais un amortisseur avant est mort et perd de l’huile.

Qu’est ce qu’on en fait alors ? ? ?

La voiture étant, après une analyse profonde, plutôt saine de caisse (eh oui), vraiment pas trop pourrie (à part les bas d’ailes AR) on se décide à la refaire de A à Z quelque soit le temps que cela prendra.

Rappel, elle devait servir de banque de pièces pour ma 1800 quotidienne qui affiche 275 000 km. De son côté, cette 5 portes a parcouru 133 000 km. Ce qui est peu pour une golf.

A l’attaque...

D’abord on démonte tout !

Là commence la partie démontage de la voiture qui prendra environ un mois, toutes les pièces étant entreposées dans des cartons ou de petits sachets identifiés avec les moindres vis et clips plastiques (étape très importante, à ne pas négliger car cela facilite vraiment le remontage).
Le groupe moto propulseur n’est pas complètement démonté mais juste déposé, priorité à la carrosserie.

C’est démonté ? Alors grand nettoyage !
Une fois la carrosserie totalement nue, c’est le grand nettoyage qui commence, on place la voiture sur chandelle au milieu de la terrasse, et roule ma poule, on joue du Kärcher dessus, dessous, du dégraissant et de l’huile de coude... Satanée cire corps creux de chez VAG.
Et tout y passe, après la caisse, les plastiques, les ferrures diverses, les trains roulant, les sièges la moquette, bref tout !

C’est propre ?

Alors c’est au tour du carrossier de jouer...


Bas de caisse

Appel au secours au pote carrossier pour redresser tout ce qui devait l’être. Au final seule l’aile Avant Gauche a été remplacée, non qu’elle fût cabossée, mais complètement pourrie de l’intérieur car remplacée sans avoir été protégée...
Il me sauva les 2 bas de caisse (aucun mastic !) et les arches de roues, découpées dans leur partie basse et reformées.

Face avant

Ajoutons à cela le redressage de la face Avant...

Chapitre carrossier : 1000 fr. seulement !

J’oubliais, la tôle dessous le pare choc AR était coupée au niveau de la sortie de pot d’échappement et a été ressoudée et reformée.

Bas de caisse (autre côté)

Je vous passe l’épreuve du ponçage pour arriver au ...
passage en peinture, là encore, j’ai mis deux amis peintres sur le coup, et trois week-end ont suffit pour finir de poncer, apprêter et passer la voiture en cabine.

Me voici allégé de 4000 fr. de main d’œuvre, et de 1500 fr. en produits, (tous doux les prix... mais j’ai beaucoup mis la main à la pâte)

Rappel, à ce niveau, c’est la peinture complète, intérieure et extérieure qui a été faite + compartiment moteur...

Compartiment moteur

La voiture a été peinte de la façon suivante : La caisse nue d’un côté, puis les portes nues + hayon + capot et ailes AV séparées (tout recto, verso).
A ce stade la voiture a été dinitrolée et toute la dose d’anti gravillon nécessaire avait été appliquée avant peinture .


Me voici en possession d’une caisse de golf quasi neuve à deux ou trois détails près. La motivation est à son comble et bien vite, l’intérieur est nettoyé sévèrement, le siège conducteur refait à partir d’un siège passager acheté à la casse. Le tout est remonté, après avoir passé le faisceau électrique qui a été inspecté et refait où les fils n’avaient plus vraiment d’allure.

Le ciel de toit, démonté est lavé et les barres sont traitées contre la rouille.

A ce jour, il ne reste plus que la planche de bord qui manque à l’appel, n’ayant pas encore réussi à en trouver en état satisfaisant. Bien évidemment tout ce qui se monte dans ou sur la voiture a été nettoyé, ou repeint, mais en aucun cas remonté sans inspection.

Pare chocs et extension d’ailes

Un peu blanchies par les années, ces pièces plastiques ont été rénovées par application d’une peinture mate dont j’ai un peu honte d’avouer la provenance : Peinture noire mate, pour ferronnerie ! Une très fine couche suffit et résiste au temps, et aux lavages haute pression. Il suffit d’être appliqué et de ne pas hésiter à frotter avec un chiffon non pelucheux après application, ça teinte le plastique vraiment très durablement. Si, si croyez moi ! " Voir photo 12 et 13 "

Trains roulants

L’avant comme l’arrière a été démonté entièrement. Actuellement, le train arrière est prêt à remonter, avec freins revus, non changés car récents, et traitement complet de la rouille superficielle. Les parties du train avant comme les moyeux, triangles etc... ont eux aussi été revus, traités contre la rouille et attendent d’être remontés.

Un intérieur comme neuf !
Manque encore une belle planche de bord. :-(

La même voiture ?

Bilan financier

Achat du véhicule 2500fr
CT véhicule non roulant 261.50fr
Carrossier 1000fr
Carte grise 877.50fr
2 jantes tôle 100fr
2 pneus 100fr
Calandre 4 phares 100fr
1 silencieux AR gratuit
Produits peinture 1910fr
Location cabine + produits de péparation 1000fr
Peintres 2000fr
1 aile AV G adaptable 261fr
1 bombe de peinture rouge 30fr
Pare brise + bocal lave glace 200fr
Rustol + painture anti rouille 90fr
1 culasse 900fr
1 siège passager 150fr
4 moulures d’aile 200fr
Retro + poignée 70fr
Agrafes de baguettes latérales 90fr
Souffflet de cardan côté roue 88fr
Spoiler 320fr
Soufflet de direction x 2 140fr
Sablage jantes gratuit
Apprêt phosphatant en bombe 280fr
Peinture jante 100fr
   
Sous-total provisoire 12.768fr

Vraiment "chapeau bas" pour ce travail remarquable. Beaucoup d’entre nous ne se seraient jamais lancés dans pareil aventure rien qu’en découvrant les quelques photos du début. Heureusement que notre "homme" est doué, qu’il sait se faire entourer et qu’il bénéficie visiblement de condition idylliques pour bosser convenablement sur sa petite GTI !