La bannière du site

Accueil > Vos contributions > Restaurations > 1982 - Baptiste (Oettinger) > Récapitulatif

Récapitulatif

mardi 4 avril 2006

Bonjour à tous,

Cette Golf, je l’ai acquise en Avril 2002 pour la somme de 13000 francs après l’avoir trouvé dans les petites annonces de PassionGolfGTI.
Le vendeur décrivait dans son annonce une voiture en bon état sur laquelle il fallait simplement remettre à l’intérieur son moteur fraîchement restauré... mais on était loin de la vérité.

La Golf stagnait depuis un paquet d’années sur le bord de la route, avec tous les
carreaux ouverts, pas mal de tuning et le pire, son moteur démonté dans la terre... Après négociation la belle est à moi, il faut dire que j’ai eu beaucoup de pitié quand je l’ai vu et je ne savais pas trop non plus dans quoi je me lançais.

Deux semaines plus tard je reviens avec un plateau et la voilà repartie pour de nouvelles aventures avec son 4ème propriétaire. Après une longue cure de dé-tuning et surtout après la mise en place d’un 1800 sous le capot, la voici dans ma cour :

Le moteur justement n’est pas si clean que ça : il est bloqué et après un bref aperçu n’a pas été refait comme le vendeur le prétendait. Je veux bien que les années fassent les effets, mais de là à user des coussinets de vilebrequin....

De ce côté là aussi il y a du boulot. Je reprends les éléments un par un : contrôle de la culasse (ouf elle est nickel) et du bloc, rectification du vilebrequin et des pistons (qui au passage se voient agrandir leur gorge de racleur pour accepter des segments de moteur EG 1600), changement de tous les joints, coussinets, injecteurs etc.....
Malheureusement je n’avais pas d’appareil numérique à l’époque et donc pas de photos, j’ai juste une photo de résultat dans la voiture :

Côté carrosserie, je décide de recouvrir le nacré rose/vert si cher à l’ancien propriétaire par le blanc d’origine qui lui va pourtant si bien et c’est en démontant la Golf que je m’aperçois du pire : la voiture est pliée au niveau du réservoir, sur toute la largeur de la caisse...
Ceci explique cela comme on dit, je comprends mieux pourquoi mes pneus arrière se dégradent si rapidement et venant déjà de vider mon compte en banque pour le moteur, la carrosserie attendra.
Sur la photos ci-dessous on peut simplement admiré le voile de L90E tout frais mais la ce n’est donc que du tape à l’oeil.

Restauration

C’est en Octobre 2004 que je me décide à entamer cette restauration totale qui à pour but de changer cette caisse vrillée par une coque propre afin de ne plus investir dans une voiture qui ne sera de toutes façons jamais saine.

Elle rentre pour la dernière fois dans mon petit sous sol, je coupe le contact et c’est parti ! Toutes les pièces sont conservées et bien rangées, je prends des photos et dessine des schémas afin de ne pas trop me perdre dans cette aventure qui n’en est qu’à ses débuts.
Le moteur lui étant neuf, et ayant parcouru seulement 5000 kms, sera simplement remisé en prenant soin de mettre de l’huile à l’intérieur des cylindres et de boucher tous les orifices.