La bannière du site

Accueil > Vos contributions > Restaurations > 1984 - Gilloo (Rabbit) - Le démontage

1984 - Gilloo (Rabbit) - Le démontage

mardi 20 avril 2021, par Gilloo

Ça y est, la décision est prise, reste à trouver un endroit pour réaliser cette restauration.
Parce qu’une restauration ça demande de la place et un endroit qui ne craint pas trop.

Pour ma part, l’endroit est tout trouvé, mes grand-parents ayant dans leur jardin une ancienne orangerie qui sert de garage, d’entrepôt et d’abri à bois.

La Rabbit ne sera que partiellement à l’abri vu que l’orangerie a depuis longtemps perdu sa verrière latérale et que les courants d’air et les chouettes sont les seuls habitants de l’endroit.

Vu qu’on est à l’air libre, pourquoi ne pas commencer le démontage un 1er janvier, hein ?

C’est donc par un froid de saison que commence le travail.

Sans méthode particulière, je vais d’abord m’attaquer à l’avant afin de faire sauter rapidement la façade qui sera la première étape de carrosserie.

On attaque par le démontage des ailes
...qui sont dont un piteux état...
Puis on dépointe la face avant
Qui n’offre que peu de résistance
Et on monte à blanc la nouvelle

Puis j’en profite pour sortir le moteur et la boîte.
J’ai investi dans une chèvre pour l’occasion.
Elle sera aussi pratique par la suite pour le remontage et le déplacement de la caisse une fois vidée.

L’ensemble moteur-boîte sorti

Les trains roulants, les cardans, les accessoires, le système de freinage, etc, sont sortis du compartiment moteur.
On prend soin de repérer les différents faisceaux électriques et de faire un maximum de photos afin de remonter tout ça sans encombre le moment venu.

Sans le train avant
On fait le ménage progressivement
Le compartiment vide et presque propre

Les points nécessitant une attention plus forte sont vite identifiés, la goulotte est morte et sa fixation aussi, les flexibles de freins rouillés à mort, la jupe arrière bouffée par la rouille, et la carrosserie nécessite d’être reprise entièrement. Pour découvrir le reste, il faudra attendre un peu, des surprises, on en aura tout au long de la restauration, mais surtout au remontage en fait.

L’état de la goulotte...
La fixation supérieure de la goulotte
Les flexibles de frein
La jupe arrière a reprendre sérieusement
Les extensions cachent quelques coups

La voiture se retrouve progressivement en pièces dans le grenier, au fur et à mesure que les travaux avancent.

Une fois le démontage terminé, on range

Il est temps désormais d’attaquer le travail de restauration à proprement parler. Ce qui passe pour une bonne partie par l’achat de pièces neuves, de tôles neuves, de pièces d’occasion et aussi de l’outillage pour faire un maximum de choses par moi-même.